Addiction aux jeux vidéo – c’est reparti!

« Je pensais que je pourrais pas tomber accro à un jeu comme ça ». Un bruit de clavier, une voix masculine, jeune, un peu hésitante. C’est reparti. Une heure d’émission, sur France Inter, sur l’addiction au jeu – avec un volet sur World of Warcraft. Les interviews (les « sonores », comme on dit dans le métier) sont cruels, à la limite de la caricature. L’invité n’est pas une surprise: Marc Valeur, spécialiste des addictions au jeu, médecin chef de la clinique Marmottan. Un habitué des médias, l’interlocuteur idéal pour les journalistes – j’ai eu l’occasion de l’interroger par téléphone, un jour. Très agréable.

Durant l’émission, il fait de son mieux pour remettre l’église au milieu du village, parle de « rassurer les parents » et du « très petit pourcentage » de jeunes touchés, de l’inquiétude « disproportionnée par rapport à la réalité du problème ».

Bien sûr, c’est rassurant de voir que les spécialistes ont un discours mesuré, modéré. Mais zut! Pourquoi, pourquoi c’est toujours l’addiction qui passionne et intrigue? Est-ce que la créativité, la beauté de ces jeux sont si éloignées du grand public?


« Mon pote Kévin s’amuse à danser les danses de World of Warcraft »
Mhhh…. Addict ou pas, selon vo
us?

Quand vous dites à vos amis, famille ou collègue « Je joue à World of Warcraft », quel type de réaction obtenez-vous? Est-ce que, vous aussi, vous vous retrouvez face à des remarques comme « Ha oui, mais j’ai lu des histoires un peu bizarres à propos de gens qui se prenaient pour leur persos…. » ?

Voilà, c’était mon coup de gueule du soir contre le spectre Wowesque kidnappeur et désocialiseur d’enfants. Si vous voulez laisser le vôtre (ou m’expliquer pourquoi je me trompe!), les commentaires sont à vous🙂

13 commentaires pour Addiction aux jeux vidéo – c’est reparti!

  1. cretch dit :

    ça me rappelle un fameux « reportage » de TF1, ultra-biaisé. Ils avaient entre autres interviewé un mec de mon serveur, dont on ne voyait que 30 secondes à l’écran, alors que d’après lui, TF1 avait filmé bien davantage et avait sélectionné spécialement un morceau où il paraissait « absorbé ».

    Mettez-y un commentaire biaisé et vous obtenez une recette parfaite pour discréditer le jeu vidéo. C’est bien connu, pendant que tu joues à WoW, t’as pas de temps de cerveau libre pour Coca😉

    PS: l’image est très bien choisie

  2. Lunasun dit :

    C’est toujours aussi ralant et frustrant, ce genre de « reportage » ou d’article…
    (Presque) toujours fait avec des a priori et sur les extrêmes qui, comme pour tout, ne représentent qu’une infime minorité!
    Ils parlent de l’addiction à WoW (ou aux jeux video en général) mais jamais de l’addiction au foot par exemple ^^

  3. Ekinoxe dit :

    Tout est dangereux et/ou addictif dans l’excès.

    Trop de sucre, vous allez avoir des problèmes cardio-vasculaires.
    Trop de sel, vous ferez de la retention d’eau et de l’hypertension.
    Trop de télévision, vous risquez de perdre en sommeil, de vous abrutir et d’avoir des problèmes occulaires.
    Trop de baladeur, vous allez avoir des problèmes auditifs.
    Trop de Soleil, vous allez avoir des problèmes cutanés….

    Faire un reportage complet pour finallement dire:
    « Attention, pas de trop, sinon c’est mal »
    c’est sacrément dénué d’intêrèt.

    A moins que certains ne savent pas encore que manger 5Kg de chocolat par jour, c’est pas top. Ou que de passer 15h devant sa télé, c’est pas top non plus. Ou que de joueur 100h/semaine sur un jeu, c’est pas top top non plus… si certains ne le savent pas encore, faut leur vendre de l’intelligence… c’est la seule chose qui n’est pas dangereux dans l’excès… quoique…

  4. Lunasun dit :

    @Ekinoxe: Tu as oublié! Manger tous les jours au fast-food, ça fait grossir! Quelle nouvelle! :p

  5. Yasmina dit :

    Alors, jveux pas me la péter, mais moi, en l’occurence, j’ai fait un reportage (à la radio aussi) sur « soigner par les jeux vidéos ».
    Et les médias commencent à baliser largement cet angle là aussi. Rendons à César ce qui est à César. Si vous poussez un coup de gueule pour dénoncer une position caricaturale, ne prenez pas, à votre tour, une position caricaturale !

  6. Okto dit :

    Je bosse en ce moment sur ce sujet du point de vue scientifique. Je te tiendrai au courant.
    Le bon sens est que les jeux sont pas dangereux, mais ily a quand meme des problèmes avec certains joueurs. Je pense que c’est surtout leur personnalité qui explique leur comportement vis à vis du jeu, ca pourrait aussi bien être la clope ou la cocaine..

  7. Marie Amélie dit :

    @Yasmina tout à fait. Tous les médias (et tous les gens, d’ailleurs!) n’ont pas une position aussi caricaturale. Les choses changent, les MMORPGs ont de moins en moins l’image glauque de pièges à vie sociale…
    Raison de plus pour râler quand on se retrouve devant ces vieux clichés. Même pas d’agacement contre l’attitude des journalistes! Plus contre l’image globale qu’ont les joueurs de MMO. Et qui n’est pas du (seul) ressort des médias: il y a bien d’autres facteurs à prendre en compte, comme par exemple le manque d’intérêt de beaucoup de parents pour ce type d’activités, qui génère de l’incompréhension et de la méfiance.
    A vrai dire, pour remettre les choses parfaitement dans leur contexte, j’avais eu la veille un petit incident qui a sûrement joué dans mon coup de gueule.
    Un stagiaire de la rédaction passe me dire quelques mots à propos de je-ne-sais-plus-trop-quoi (un sujet high tech, sûrement), et la conversation s’oriente sur les jeux vidéo. Il apprécie, me parle un peu de ses préférences, et me demande à quoi je joue. Naïvement, je parle de ma préférence pour les MMO… et c’est le drame. « Ha oui! Y’a des histoires un peu bizarres non là-dedans? J’ai vu un reportage qui…. » etc. Grmblblblbl.
    – A part ça, est-ce que ton reportage est dispo’ quelque part sur Internet?
    @Okto Oui: les propos du spécialiste interrogé dans le reportage sont d’ailleurs assez intéressants de ce point de vue.
    @Ekinoxe: J’avais entendu une autre interview à ce sujet – de Marc Valeur ou de Serge Tisseron, je ne me souviens plus – qui expliquait que la quantité jouait un rôle, mais que c’était surtout le type de rapport au jeu qui était déterminant pour savoir s’il y a ou non un problème.
    @Lunasun: Bien vu. Je me demande d’ailleurs s’il n’y aurait pas à creuser autour d’un sujet sur la « dépendance » à la télé.
    @cretch: Un montage malhonnête, c’est toujours cruel…. mais pas toujours volontaire.

  8. cretch dit :

    @okto: ça me parait évident que c’est une faille psychologique qui cause les comportements addictifs.
    @MA: Tu penses vraiment que TF1 aurait fait un reportage involontairement biaisé? Le lien vers le TJ en question: http://www.gametv-fr.com/video-815-TF1-laddiction-aux-MMO.html

  9. pierro dit :

    Trop de concours de miss et vous allez avoir des tubes de l’été originaux et addictifs

    Pour en revenir au sujet initial, les joueurs de jeux video ne font plus souvent la part des choses entre réalité et fiction, certains jeunes après un abus sur le jeu Gta ont été filmé récemment dans les rues de paris (en arrivant même à afficher une croix d’une manette playstation sur leurs blousons).
    Attention ces images peuvent choquer:

  10. Ekinoxe dit :

    N’ayant effectué aucune étude scientifique ou psychologique sur le sujet, mes avis sont issus purement et simplement de ma « logique ».

    L’addiction n’est pas une mauvaise chose lorsqu’elle est légitime. Nous sommes tous impatients de voir la suite d’une trilogie. Il nous est déjà arrivé à tous d’enchaîner 3 ou 4 épisodes de notre série préféré…

    Lorsque l’addiction provient du plaisir, elle n’est pas si dramatique que ça. On aime, on en profite. Quoi de plus naturel.

    L’addiction devient dangereuse lorsqu’elle n’est plus contrôlé. Lorsque ça devient un échappatoire à « autre chose ». Lorsqu’elle sert juste à se cacher et à fermer les yeux sur des problèmes bien réels.
    Un peu comme la caricature du petit boutonneux à lunette qui est enfin quelqu’un derrière son puissant guerrier.

    Là l’addiction n’est plus justifié par un plaisir mais devient l’outil ultime pour cacher des complexes ou des problèmes réels. Une manière de s’évader pour ne pas avoir à affronter.

    Parfois, c’est utile. On a tous besoin de s’évader. On a tous besoin d’un bouton « Reset ». Il ne faut juste pas s’amuser à appuyer dessus excessivement.

    Mais dans ce cas le danger n’est pas le jeu. Le jeu n’est qu’un moyen, un outil. C’est le joueur qui « choisit » d’être addictif à quelque chose, le danger c’est le joueur lui-même. Si le jeu en question n’avait jamais existé, ça aurait été autre chose.

    Certains anciens écrivains étaient des addicts de la littérature, s’enfermant nuit et jour dans des livres, des récits, des histoires imaginaires, étant souvant associaux… mais dans ce cas là, ils ne sont pas perçus comme des personnes à problème mais comme des personnalités littéraires torturés… c’est quand même plus classe. Pourtant c’est pareil.

    Einstein est un génie. Pourtant c’était sans doute le plus grand addict des sciences que la terre est connue.

    L’addiction a toujours existé.
    Mais il est plus louable de blâmer une personne qui joue 15h/jour qu’une personne qui lit 15h/jour ou qui étudie les sciences 15h/jour… je n’y vois aucune différence. Pourtant certains sont des génies et d’autres des enfants à problème.

  11. Maxou dit :

    bonjour,
    nous avons enfants à 2 à la maison (famille recomposée) dont l’aîné Pierre a 15 ans. Celui-ci passe entre 3 et plus de 8 heures sur WOW, en oubli de se laver, de s’habiller et quelque fois qu’il y a du monde à la maion, Nous !! Il sort peu, n’a qu’1 ou 2 amis qui jouent à WOW et son univers tourne autour de ce jeu. Ses résultats de 3ème ont été acceptables mais juste au niveau et l’année de 2nd,avec un rythme de jeu aussi élevé,s’annonce compliquée. pour simplifier les seuls sourires vraiment éclatatn il les a quand son père autorise un raid, soit à peu près tous les jours en début d’ap midi. Alors je comprend que lorsqu’on est dans le jeu on ne s’en apperçoive pas mais quand on est à l’extérieur on se dit que quand même la vie passe vite, l’adolescence et le debut de la vie d’adultye ce sont les périodes les plus riches en amis, sorties et distractions et que s’il les gâche devant un PC il ne rattrapera jamais ce tps là !
    en conclusion je pense qu’il est réellement addict et que le mieux est d’être vigilent piur que cela n’arrive pas. je fais d’ailleurs très attention que els 2 autres ne suivent pas ce chemin.
    faites attention à vous !

  12. Marie Amélie dit :

    Bonjour Maxou. C’est vrai que je n’ai pas (encore?) d’enfants, et que je n’ai donc pas été confrontée à la question de ce côté-là – d’autant que Greg est un très bon gardien anti-addiction🙂. En revanche, je sais qu’il y a des initiatives intéressantes en France pour la bonne communication autour du jeu en famille, avec notamment des sites comme PédaGoJeux ( http://www.pedagojeux.fr/ ) ou Net écoute famille ( http://www.netecoutefamille.fr/ ) . Est-ce que vous avez déjà essayé de voir de ce côté-là s’il y avait des éléments d’information intéressants pour vous?
    Bonne journée!
    Marie Amélie

  13. Okkx dit :

    Alors monsieur a des gosses, alors il critique WoW, soit parcequ’il n’a rien a faire soit justement pour embeter les woweur en restant poli. Donc tu prefere que tes gosses passe leur nuit a joué a wow ? Ou qu’ils passent leurs nuit a brulé des voitures ou a dealé ?
    Faut réfléchir des foi avant de parlé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :