Fermé pour travaux

5 novembre, 2009

Chut. Ça travaille…
Pas mal de trucs à raconter, pourtant. Plein de billets en attente. Mais pas ici. Pas tout de suite.
Prêts à nous suivre… même ailleurs? 🙂
*prend un air très mystérieux*


[Test] Professeur Layton et la boîte de Pandore

14 octobre, 2009

Après avoir résolu le mystère de l’Etrange Village, conquis le coeur des gamers (et des gameuses) du Japon comme du reste du monde, le plus gentleman des détectives virtuels est de retour sur Nintendo DS. Avec son assistant, Luke, le Professeur Layton s’attaque cette fois-ci à un artefact légendaire et meurtrier: la boîte de Pandore. Le scénario commence sur les chapeaux de roues avec la mort du mentor de Layton…

Comme dans l’opus précédent de cette série de point and click, le joueur est invité à résoudre des mini-énigmes et problèmes mathématiques. Près de 150 pièges et calculs vous attendent dans tous les recoins du train Momentary Express. Si les premiers puzzle de l’épisode I m’avaient paru simplissimes, j’ai rapidement buté sur les nouvelles. Un chouia trop de chiffres pour moi?

Pour le reste, les bases du jeu ne varient pas d’un pouce. Les cinématiques, toujours aussi sympathiques, rythment agréablement le scénario. Les personnages tout en finesse restent aussi attachants que dans « l’Etrange village ». La musique garde les mêmes sonorités intrigantes. La même, puisqu’on vous le dit! Presque trop, en fait.

Les plus:
– Les personnages, la musique, les choix graphiques… le charme « old school » de l’univers du Professeur Layton fait mouche, une fois de plus (en sera-t-il de même dans le film éponyme? :D)
– Les intrigues sont nombreuses, variées, piquantes
– Les bonus (intrigue de la semaine à télécharger, mini-jeux dans la valise du Professeur,…) varient agréablement de la trame centrale

Les moins:
–  Pas facile de faire évoluer un titre à succès. Pas de changement intéressant dans le gameplay ou les mécanismes par rapport au premier…
– Zut! Pourquoi on ne peut pas profiter des voix anglaises, bien plus vivantes que le doublage français?

Note finale:

Un 17/20, haut la main!

A lire aussi: le test de Widgamer


Les MMO’s, stars du marché des jeux vidéo PC

7 octobre, 2009

On va finir par se sentir moins seuls, avec nos épées pixellisées et nos sorts virtuels… du moins si on en croit les chiffres 2008 de l’Association française pour le jeu vidéo. Plutôt impressionnants – jugez plutôt:

wow gold

– Le marché des jeux vidéo sur PC pèse 9,5 milliards de dollars. Deux tiers de ces revenus proviennent de jeux vidéo en ligne, dont les MMOGs (ok, Wow reste derrière les Sims… qu’est-ce que ça va être le jour où EA y implémente le PvP!)

– Enorme progression pour le jeu vidéo en ligne: d’environ 4,3 milliards de dollars en 2006 à près de 7,6 milliards en 2008… soit un bond de 76%.

– Les trois premiers marchés sont la Corée du Sud, les Etats Unis… mais surtout la Chine (29% du marché mondial, 2 milliards d’euros et 55 millions de joueurs pour 2008)! On se sent un peu riquiqui, du coup, en Europe.

– Avec 3,5 milliards de dollars en 2008, le segcteur des MMOGs, et en particulier celui des MMORPG5, représente l’essentiel des revenus du jeu en ligne sur PC. Quand on vous dit que le jeu en réseau n’isole pas…

16 millions de joueurs sont abonnés à des MMOG en 2008 – une augmentation de 25% depuis 1990. L’essentiel de ces comptes sont chez… Blizzard, pour World of Warcraft.

Plutôt encourageant, non? 😀

Petite parenthèse: si j’ai moins publié sur Ykio ces dernières semaines, c’est parce que j’ai aussi pu écrire sur les MMOs … au boulot :p Sur lexpress.fr (un petit panorama des MMO) et même dans L’Express magazine (une double page sur Aion, co-signée avec le journaliste high tech)!  /victory


[Unpacking] Aion coffret collector

26 septembre, 2009

Ça y est! il trône enfin sur notre table: le coffret collector d’Aion – Tower of Eternity.

Et avec lui la promesse de longues heures de jeu dans ce monde onirique.

Belle boîte tout d’abord, mélange de couleurs mates et glacées, à dominante noir et bleu: les couleurs fétiches du gamer d’ailleurs 🙂 (cf les couleurs de chez Razer…)

Coffret Collector AION

Coffret Collector AION

Bon, faut ouvrir maintenant. Le coffret en lui même contient donc deux posters, pour les fans en manque de déco, ainsi qu’une figurine en plastique « mou » de bonne facture. Jugez plutôt :

IMGP0929

Hopla, tout mis en vrac sur la table !

La figurine kikoo castratrice

La figurine kikoo castratrice

Bref, voila pour le stuff « fashion ». Pour les choses sérieuses, le coffret contient également :

La carte d’activation et les CD du jeu (important tout de même ! 🙂 )

La bande son, qui est vraiment sympa avec 75 minutes de musique environ (pas de foutage de g… style 30 minutes de BO lol).

Enfin, bonus collector oblige, vous aurez droit à des objets et gadgets en jeu, activables depuis votre compte NCsoft, et après avoir rentré votre clé de collector: des boucles d’oreilles avec bonus santé/mana, un titre « Settler of Aion » (+1 attaque, +8 parade, +3 critique aux dégâts physiques), une teinture d’armure, deux emote de danse (hiphop et boogie) et… une paire d’ailes spéciales, qui prolongent de 40 secondes le temps de vol (vivement!).

En résumé, un coffret plutôt sympa,  dont la combo « Bande-son + figurine + objets bonus en jeu » justifie le surcoût à l’achat. Un collector qui risque donc de se faire rare.

Alors, ça vous tente pas vrai ?


Rumeur de minuit: et si Microsoft s’offrait EA Games?

24 septembre, 2009

D’accord, les sources sont faibles, et il ne pourrait s’agir que d’un tour de passe-passe destiné aux traders. N’empêche, l’idée se répand comme une traînée de poudre, relayée par l’agence de presse Reuters. Et si Microsoft s’offrait le géant du jeu vidéo EA Games? La supposition a affolé (et boosté!) le cours des actions d’EA ce mercredi. Jusqu’au démenti de Microsoft.

Côté gamers, l’inquiétude s’est déjà diffusée . »Hey, est-ce que ça ne risque pas de donner un monopole à Microsoft sur le marché des jeux vidéo? », s’affole Hayzink sur Kotaku.com. D’autres se veulent plus rassurants, ne voyant pas les logiciels d’Electronic Arts négliger tous les supports hors Xbox et PC.

… si vous n’en avez rien à faire de ces tractations financièro-boursières, vous pouvez toujours faire un tour dans les commentaires de l’article de Kotaku pour vous distraire. Et vous verrez que l’une des principales préoccupation de ces joueurs touchés par la rumeur est de savoir, en cas de rachat, ce qu’il adviendra…. des droits des jeux de NFL (National football league)! Et Fifa 09 alors?


Notre visite au Festival du jeu vidéo en cinq stands

22 septembre, 2009

Des geeks en vrac. Des gamers dans tous les coins. L’invasion dans les allées du Festival du jeu vidéo de Paris. Dans la foule, les deux zigotos de Ykio, accompagnés de Mr. D. Si vous n’avez pas eu l’occasion d’y faire un tour, arrêtez-vous avec nous à ces cinq stands:

1. Passage chez NCSoft, à gauche en entrant, pour voir Aion
Les dames du stand sont difficiles à aborder, les Razer naga branchées au jeu ne sont pas configurées, les goodies difficiles à récupérer… Pas grand chose à glâner pour nous. On jette un oeil, en passant, et ramasse un flyer pour la soirée Aion au cybercafé Milk. La guilde de roxxors des aAa a des projets ambitieux pour le jeu. J’en connais qui vont finir avec les yeux carrés.

2. Arrêt « plein les yeux » avec l’Eye pet de Sony

Les pirouettes du compagnon virtuel dressé par la PS3 nous ont tous séduits. J’avais déjà vu les vidéos-trailer de ce nouveau jeu, mais en direct, la technologie de réalité augmentée frappe tout autrement. Je ne sais pas si je débourserai plusieurs dizaines d’euros pour jouer avec un faux animal dans mon salon (nous avons déjà un chat…. et bientôt deux). Mais cette petite boule de fourrure et ses jouets a tout pour plaire. Lire le reste de cette entrée »


Ayé, nos persos Aion sont créés!

19 septembre, 2009
Rencontre au coin d'un stand du Festival du Jeu Vidéo

Rencontre au coin d'un stand du Festival du Jeu Vidéo

On a failli tout rater. D’abord parce que je n’avais absolument pas réalisé que c’était ce soir qu’on pouvait créer en avance nos personnages Aion – grâce à nos précommandes. C’est une news piochée au hasard sur mon Google reader qui m’a fait comprendre que je pouvais dès ce soir me connecter aux serveurs.

Je lance donc mon jeu et télécharge les patchs, tout en surveillant le #Aion sur Twitter. Aïe, je vois que certains serveurs sont déjà pleins pour la faction des Asmodiens. Je me demande si NCSoft va avoir suffisamment d’Elyséens pour équilibrer son jeu, tiens.

Comment! Huit heures de transfert de données? Après quelques râleries, je réalise qu’il s’agit de huit MINUTES. Soulagement. Le jeu démarre et j’atterris sur la page de connexion avec du texte… en coréen. Greg, c’est quel bouton pour choisir son serveur à ton avis?

Après quelques tripatouillages et un peu de recherche sur les forums, on règle notre jeu sur « anglais ». C’est reparti et, ô miracle, nous comprenons ce qui est écrit! Sur Urtem (un choix peu innocent, j’en conviens, puisque de très vieilles connaissances comptent s’y installer), je créé rapidement Turpitude, ma future assassine asmodienne. Une minute trente chrono’ sur le générateur. J’ai passé tellement de temps sur cette phase pendant la béta que je sais exactement ce que je veux.

Je mets un peu plus de temps pour fignoler la mage de Greg, Nebel. Déjà parce que son écran est mal réglé et que je pestouille contre le rendu des couleurs. Après quelques trifouillages, j’entre dans le vif du sujet. Un visage mi-doux mi-naïf légèrement enfantin sans faire trop jeune, un grand front, des cheveux bleus… attention, pas de bouche vulgaire. Voilà! Puis nous choisissons encore chacun un second personnage (NCSoft autorise les joueurs à réserver deux noms par joueur).

Avec enthousiasme, nous cliquons sur « Start ». Sauf que non. La phase de jeu n’est pas encore pour aujourd’hui – pour le moment, nous ne faisons que réserver les noms de nos personnages. Ouaitandssi pour la suite. Dimanche soir, si j’ai bien compris… cette fois-ci.